29 mars 2010

Nos recommandations pour relever le défi de l'animation de groupe !

Il va de soit, que dans les études qualitatives, la bonne réalisation de chacune des étapes est importante pour répondre avec succès à la problématique posée. Néanmoins, c’est lors de la rencontre avec les consommateurs que tout se joue : c’est à ce moment précis du projet que l'on a la chance unique d'être au cœur des ressentis des participants. Ceci met en évidence le rôle primordial de cette rencontre et donc de son animation.

L’enjeu consiste donc à ne pas rater cette animation pour obtenir un contenu de qualité qui donnera lieu à une analyse pertinente et donc à une étude réussie.

Dans l'article qui suit nous vous présentons les recommandations de Lb Qualitative Research pour animer un focus groupe avec succès.
Premièrement, il est recommandé de s’adresser à chaque participant par son prénom afin de lui montrer son importance. Ceci par la même occasion impose une certaine autorité qui permet de contrôler son groupe, et de rappeler à l'ordre si nécessaire.
Deuxièmement, il est important pour l'animateur de reformuler les messages et de réutiliser les mots déjà mentionnés dans le groupe pour ajuster son propre langage et donc s’assurer que tous les participants ont bien compris. Quand il s’agit d’une question complexe, nous conseillons de montrer l’exemple de la réponse ou de faire reformuler la question par quelqu’un du groupe.Nous recommandons aussi d’utiliser massivement les interrogations telles que : pourquoi…, pourriez vous préciser…, parce ce…, mais encore…. En effet, il s'agit par cette attitude de montrer que l'on n'est jamais vraiment satisfait de la réponse, et de permettre un travail en profondeur du discours sans se baser sur ses propres interprétations.
Il est intéressant également, de laisser réagir le groupe à certains avis émis par une seule personne.

Il est essentiel bien entendu de maîtriser le langage de son corps : faire face à la personne dont on attend une réponse ou, au contraire, ne pas la regarder quand on veut limiter sa participation, utiliser le hochement de tête, où un geste de la main pour encourager certains à développer leur propos.
Il est recommandé aussi d’être mobile et de ne pas hésiter à se déplacer autour du groupe, ce qui permet de réactiver les consommateurs et de ne pas les laisser s’endormir.
Au final, il est bon de tirer bénéfice de tous les objets disponibles dans la salle (paper board, marqueurs…) qui permettent de suivre le discours et de relancer sur certains points.

A contrario, nous déconseillons à l'animateur de se laisser embarquer dans le discours des consommateurs ou d’être trop proche d'eux (en ne gardant pas ses distances affectivement).
De plus il est néfaste de laisser un seul répondant parler au détriment des autres ou de laisser deux consommateurs discuter entre eux.
Finalement il est important de ne pas oublier son timing et de faire des pauses.A présent, nous vous présentons des trucs et astuces afin notamment de reprendre le contrôle perdue lors d'une réunion :

Si le groupe se dissipe

- donner la parole à un répondant d'une manière formelle "A présent nous écoutons Michelle…"
- souligner le fait que pour finir à l’heure, le groupe ne doit pas se disperser "Si vous souhaitez partir dans les temps, il serait bon de se concentrer sur notre sujet…"
Quand deux participants s'opposent et tendent à s'énerver
- rappeler les règles de discussion mentionnées en début de groupe " Je vous rappelle qu’il ne s’agit pas d'un débat et que chacun de vos points de vue est intéressant, personne ne doit avoir tord ou raison…".
Si le groupe est trop passif/ s'il s'endort- s'étonner de leur manque d'intérêt "Le sujet ne vous intéresse-t-il pas…?"
-ne pas hésiter à faire une pause : le groupe peut aussi être fatigué d'une animation très soutenue ! "Allons prendre l'air pour reprendre des forces…"

Lb Qualitative Research est reconnu pour la qualité de ses animations, n'hésitez pas à réagir à ce post, ou à nous demander des compléments d'information.