15 juin 2010

Voici quelques techniques projectives d'animation de groupe … pour ne plus jamais vous retrouver face à des participants sans idées ni imagination !

Cette semaine, Lb Qualitative Research vous propose quelques exercices à utiliser lors des focus groupes ou workshops pour aider les participants à sortir des sentiers battus et de leurs cadres de pensée traditionnels.
projectionLors de réunions de groupe, l’illusion est souvent de croire qu’en mettant les participants autour d’une table pour discuter d’un sujet donné, il est facile de faire ressortir leurs motivations et attitudes sans aucune stimulation particulière, et sans aller réellement "chercher le non dit".

Cette difficulté est d'autant perceptible quand le sujet est de l'ordre de l'intime ou du tabou dans notre société.

En effet, certaines pensées sont inexprimables par les techniques traditionnelles, et il est véritablement aisé de passer à côté d'une émotion particulière sans utiliser des techniques appropriées pour les faire émerger. Or il est indispensable de capter ces émotions car elles peuvent constituer une part explicative importante de la compréhension d'un sujet donné.

Contactez nous : l.boisier@lb-qr.com

Passons à la pratique… et voici quelques unes des techniques projectives les plus connues !

Les exercices que nous vous présentons sont des techniques projectives. Elles permettent à l’animateur d’accéder au non-dit et parfois au non conscient des participants en passant par des « intermédiaires ». Ainsi en pensant ne pas parler de lui-même, le consommateur nous livre des pensées plus originales que si son opinion devait s’exprimer de manière directe.

Le portrait chinois : Rien de tel que cet exercice pour permettre à des participants de sortir aisément de leur cadre de pensée rationnel. Les participants répondent à des associations totalement déconnectées du sujet traité. Exemple : si ce produit était un vêtement, une personne, un lieu … Par exemple, un groupe de participant peut avoir imaginé une crème hydratante comme de la crème chantilly en répondant à la question : Et si ce produit était un aliment ? Et, ainsi il sera plus aisé d'imaginer la texture.

Les collages réalisés en groupe : Les participants doivent exprimer une notion, une opinion grâce à des images découpées dans des magazines ou autres support visuels qu'ils arrangent librement en les collant sur une page blanche. Cette technique permet d'exprimer des sensations / émotions via un autre biais que le langage. Les collages peuvent être complétés par l'intervention d'un dessinateur en direct - voir notre post à ce sujet Ici

Le journal de bord narratif : Il est tenu par les participants au jour le jour dans un ton narratif libre et en lien avec le sujet donné, puis il peut être discuté à posteriori en groupe. En écrivant sans contrainte, les consommateurs prennent de la distance avec leurs pensées rationnelles et mettent en œuvre un mécanisme plus émotionnel dans la durée qui leur permet de livrer des sensations / associations plus profondes.

Le jeu de rôle en groupe ou sous groupe : Souvent utilisé et très efficace pour stimuler la créativité des consommateurs, il consiste à mettre les participants dans la peau de quelqu’un d’autre (ou même de quelque chose d'inanimé) et ainsi porter un regard nouveau sur un sujet. Par exemple, pour trouver de nouvelles idées en marketing, les participants sont invités à se prendre pour des chefs de produit chargés de lancer un nouveau produit sur le marché. On peut également demander aux participants d’imaginer qu’ils sont redevenus enfants pour les aider à passer les barrières psychologiques du bien pensant.

Contactez nous : l.boisier@lb-qr.com

De nombreuses autres techniques projectives existent pour stimuler la créativité des participants. Ces techniques ne sont pas non plus un sésame de l'animation : elles doivent être utilisées à bon escient et il est bon d'anticiper leur analyse afin qu'elles restent pertinentes au vu du sujet abordé. Si vous souhaitez en savoir plus Ecrivez nous.