24 novembre 2011

Lb Qualitative Research partage sa passion de l’animation de groupe avec Daphné, consultante indépendante

L'animation c'est surtout de l'énergie, de la magie et aussi un peu de technique ...

etude-qualitative-animation-focus Daphné : L’animation est avant tout une question d’énergie ! On entend dire par certains animateurs «Mes consommateurs étaient mous, on n’a pas appris grand-chose!». Mais les consommateurs ne sont pas bons ou mauvais! C’est l’énergie insufflée par l’animateur qui fait la différence ! Une bonne animation est celle où l’animateur mettra de l’énergie !

LbQR: Mais qu’est-ce que l’énergie dans un groupe pour toi ?


Daphné : L’énergie c’est mettre les gens à l’aise pour avoir accès à leurs points de vue et leurs émotions ! C’est donner un peu de soi, c’est aimer les gens pour qu’en retour ils vous fassent confiance et se dévoilent. C’est avoir l’envie de les rencontrer, c’est avoir envie de comprendre ce qu’ils perçoivent sans jugement, avec toute l’empathie possible. Et, pour y arriver, concrètement, il faut être attentif à leur bien être, les impliquer dans la séance, les rassurer sur le timing, désamorcer les tensions naissantes...

LbQR : Mais n’est-ce pas un peu faussé ? Nous les invitons dans des salles avec pignon sur rue, nous les filmons, nous les dédommageons …

Daphné : En effet, cela doit être impressionnant pour eux de venir dans une salle de groupe, et c’est pour cette raison que l’animation et l’empathie de l’animateur sont plus qu’importantes pour qu’ils puissent être sur leurs ressentis et leurs émotions.

Daphné : Au-delà de l’énergie que nous devons mettre en œuvre l’animation c’est aussi la capacité de l’animateur à créer une dynamique de groupe. Il faut que tous les participants soient impliqués et entrent dans cette dynamique pour créer une vraie synergie. Quand cela fonctionne, l’animateur pourrait presque s’éclipser et les laisser réfléchir entre eux à l’objet de l’étude !

Daphné : Enfin, l’animation de groupe est un exercice très cadré : il s’agit de respecter un timing, traiter tout le matériel d’étude, et surtout respecter les objectifs ! C’est-à-dire, faire en sorte que le groupe aide à répondre aux interrogations des clients commanditaires.

LbQRe : Alors en résumé qu’est-ce que l’animation pour une étude ?

Daphné : C’est la base de notre métier ! Une bonne animation permettra une analyse claire et précise, alors qu’une animation « molle », dans laquelle il ne se passe pas grand-chose, devra être compensée par un travail d’analyse plus poussée et moins ancrée dans la perception des consommateurs.Daphné : Et puis l’animation c’est une espèce de magie qui fait qu’on aime faire ce métier. Les clients ne s’y trompent pas ! Un animateur qui aime cela et qui fait cela bien, cela se voit de suite !

LbQR : Enfin, quel futur vois-tu pour l’animation ?

Daphné : Il me semble que l’animation a perdu en qualité ces dernières années. Les instituts passent moins de temps à former leurs équipes aux techniques d’animation, les capacités d’analyse sont souvent davantage valorisées. Or je crois que l’on ne progresse en analyse que quand on progresse sur le terrain. Les deux vont de pair!

Pour en savoir plus sur notre Institut visitez notre Site