22 avril 2013

Le langage corporel et l'animation de groupe : nos trucs et astuces!

Le langage corporel (ou communication non verbale) de l’animateur peut-il influencer les résultats d’une étude qualitative ? Découvrez les astuces pour ne pas induire négativement la participation des consommateurs!

Jane Mount (Profile LinkedIn), présidente de Libran Research and Consulting et membre du QRCA, nous  rappelle à travers un article publié sur le site Marketinpower.com (lisez l’article d’origine en anglais en cliquant ici) de l’influence de notre langage corporel sur le comportement des autres. Et, plus particulièrement comment le langage corporel peut influencer les résultats d’une étude qualitative, en changeant l’attitude des participants.

Dans l’absolu un consultant en études qualitatives se devrait d’être complètement neutre lors de ses animations de groupes ou d’entretiens. Mais est-ce possible ?

De nombreux éléments du  langage corporel comme la posture, le regard, le ton de la voix, les mouvements du corps, les gestes ou même les vêtements peuvent influencer les réactions des participants au groupe.

Il est indispensable pour l’animateur de pratiquer intuitivement un langage corporel adapté à la cible rencontrée afin de ne pas nuire aux résultats de l’étude en court.

En effet, pour la réalisation d’une bonne étude , il est important de rappeler que l’animateur doit générer :
- Du confort et de la confiance : les participants doivent se sentir à l’aise et faire confiance à l’animateur
- De l’intérêt : l’animateur doit montrer l’intérêt qu’il porte à ses participants et embrasser leurs codes comportementaux
- De la compréhension : l’animateur doit pouvoir communiquer sa compréhension et son empathie
- De l’objectivité : l’animateur doit pouvoir montrer son impartialité

Pour obtenir de bons résultats, Madame Jane Mount nous donne quelques conseils :
- Le Regard : regarder un participant amicalement dans les yeux, avec un sourire peut l’encourager et le rendre moins hésitant. En revanche,  le fixer longuement peut lui laisser donner le sentiment d’être jugé.
- La Posture : S’assoir face aux participants, en avant sur le bord de la chaise montre de l’intérêt.  À l’inverse, une posture vers l’arrière affaissée, indique peu d’intérêt.
- Les Mains & Les Bras: Les mouvements des mains et des bras de l’animateur doivent être ouverts et déterminés – ils doivent montrer une participation active à la discussion. A contrario, prendre des notes de manière excessive et jouer avec un stylo peut montrer une certaine impatience ou un manque d’écoute. Croiser les bras peut indiquer que l’animateur est en mode défensif.
- Les Mouvements de la tête : Faire des signes d’affirmation avec la tête et regarder le participant dans les yeux indique que l’on a bien compris les propos tandis qu’une inclinaison de la tête indique que l’animateur est en train de réfléchir. Regarder souvent vers le bas peut indiquer un manque de confience.
- Le Ton de la voix et vitesse du discours : Parlez calmement, en gardant un ton bas et posé montre une maitrise des émotions. Un ton de voix plus vivant peut indiquer que l’animateur a un point de vue personnel sur le sujet.  Les raclements de gorge peuvent être interprétés comme un signe de manque de confiance ou un jugement.
- Les Vêtements : Le style de l’animateur doit être adapté au style de la cible. Le style à Miami n’est pas le même qu’à Londres. Heureusement un joli Jean et une chemise unie permettent de paraitre à la fois classique, branché, décontracté et habillé.

Enfin, gardez à l’esprit que le langage corporel est différent d’une culture à l’autre parfois d’une génération à une autre. Retrouvez nos recommandations pour des exercices projectifs en cliquant ici.